Comment booster votre métabolisme ?

booster métabolisme

Comment booster votre métabolisme ?

Booster votre métabolisme en corrigeant votre mode de vie

 

Faire du sport régulièrement 

Vous augmenterez vos dépenses caloriques au moment de l’activité sportive et, vous élèverez votre métabolisme en augmentant votre musculature. N’oubliez pas que les muscles dépensent beaucoup d’énergie mais pas la graisse corporelle qui ne fait que stocker les calories excédentaires ! Ainsi, plus vous serez musclé(e), plus vous dépenserez de calories et même en dormant !

Conseil

Faites au moins 1 heure de sport réparties en trois fois au cours de la semaine. Alternez les sports d’endurance et les sports athlétiques, ces derniers augmentant la musculature.

 

Lutter contre le froid 

Le simple fait de lutter contre le froid augmente la dépense énergétique.

Conseils

– Ne chauffez pas trop votre lieu de vie, réduisez de un à deux degrés la température de votre maison en hiver, dormez la fenêtre ouverte.
– Ne vous couvrez pas excessivement.
– Alterner douches froides et chaudes.

 

Avoir une vie saine

Respectez votre temps de sommeil, gérez au mieux votre stress, fatigue… autant de raisons pour ne pas freiner votre métabolisme.

 

Faire attention aux médicaments vendus pour activer le métabolisme

Certains médicaments ou compléments alimentaires à base de plantes sont vendus pour maigrir. Il faut être très vigilant aux nombreuses contre-indications et aux risques d’accidents cardiovasculaires.

De plus, leur efficacité sur le long terme n’est pas prouvée !

 

Booster votre métabolisme en corrigeant votre alimentation

 

Manger au moins trois fois par jour

Le simple fait de manger brûle des calories. C’est ce qu’on appelle les dépenses post-prandiales liées à la digestion. Il a été démontré qu’une ration calorique répartie en 4 repas dans la journée demande une plus grande dépense calorique que si elle est répartie en un ou deux repas.
Par ailleurs, plus le repas est riche, plus la dépense est grande, c’est pourquoi une sensation de chaleur se fait ressentir après le repas.

Conseils

Prenez chaque jour, un petit-déjeuner, un déjeuner, un dîner et si possible une voire deux collations, par exemple dans la matinée et l’après-midi.
Mais attention de ne pas augmenter pour autant votre apport calorique. Il s’agit d’une meilleure répartition de vos aliments au cours de la journée.

 

Manger suffisamment, en termes de calories

Pour maigrir, évitez une trop grande restriction calorique, qui serait inutile, voire dangereuse. Votre alimentation devrait vous apporter au moins 1300 kcal pour une femme et 1500 kcal pour un homme ce qui correspond aux besoins minimum liés aux fonctions vitales (le métabolisme). Ces besoins sont naturellement plus élevés pour une personne bien musclée… d’où l’intérêt de restaurer ou entretenir votre masse musculaire !

La perte de poids se fera grâce aux dépenses physiques qui représentent environ 400 kcal pour une femme d’activité moyenne et 500 kcal pour l’homme, d’où l’intérêt de faire du sport pour augmenter ces dépenses, donc la perte de poids !

 

Des protéines au menu

Certains aliments demandent une dépense énergétique importante pour être digérés et transformés par votre organisme, c’est le cas des aliments riches en protéines (viande, poisson, œufs, produits laitiers), contrairement aux aliments gras et sucrés.

Pour votre santé et pour maigrir durablement, il est nécessaire de respecter un bon équilibre entre les protéines, les lipides et les glucides de l’alimentation.
Il n’est donc pas question de ne manger que des protéines, cela engendrerait une fatigue générale et de vos reins en particulier, une sensation de faim et une instabilité de votre poids.

Nos conseils

Mangez chaque jour des protéines, ni trop ni trop peu, par exemple :
– une à deux portions moyennes de viande ou poisson, en évitant les sauces, les fritures…
– plus trois à quatre produits laitiers, de préférence maigres et non sucrés… qui en plus apportent le calcium nécessaire à votre squelette…
– ainsi que des protéines végétales apportées par le pain, les féculents… qui ont en plus l’avantage de fournir les glucides complexes indispensables au bon équilibre alimentaire.

Limitez votre consommation de :
– matières grasses d’assaisonnement (beurre, huile, crème fraîche…), et aliments gras (beurre, fromage, charcuterie, oléagineux…),
– sucre, confiture, miel, confiserie, boissons sucrées…
– boissons alcoolisées.

Consommez suffisamment de fibres apportées par les fruits et légumes, par exemple, chaque jour : une assiette de crudités plus une assiette de légumes cuits plus un potage de légumes plus deux fruits.

 

Manger cru et froid 

Si vous mangez un aliment froid, votre organisme va brûler des calories pour le ramener à la température du corps.
Si vous mangez un aliment cru, le travail de digestion est plus grand et cela a un coût calorique.

Notre conseil

Mangez des crudités et des fruits bien frais. Vous ferez en plus le plein de vitamines, minéraux et fibres.

 

Consommer de la caféine à petite dose

La caféine est contenue dans le café, le thé, le cola, certaines boissons énergisantes.
Une consommation de 100 à 150 mg de caféine par jour augmenterait la dépense calorique totale de 2 à 3 %, en favorisant notamment la sécrétion d’adrénaline qui augmente l’activité métabolique. On pourrait donc estimer une dépense de 50 kcal supplémentaires pour une alimentation « normale » de 2000 kcal pour une femme, ce qui représente une tranche de 20 g de pain ou un yaourt nature.

Mais attention, un excès de caféine a des incidences sur la santé : troubles cardiaques, digestifs, nerveux, du sommeil… et en plus favoriserait le stockage des graisses !

Notre conseil

Limitez votre consommation de caféine à 200 mg par jour, sachant que la teneur en caféine des boissons suivantes est :
– 1 tasse de café : 60 à 120 mg
– 1 tasse de décaféiné : 1 à 5 mg
– 1 tasse de thé peu infusé* : 60 à 70 mg
– 1 canette de 33 cl de cola : 40 à 50 mg, à consommer light de préférence.

* Remarque : un thé très infusé contient beaucoup de tanins donnant la coloration foncée. Ces tanins freinent l’absorption de la caféine du thé.

 

Varier votre alimentation : le chrome, allié du métabolisme

Le chrome est un oligo-élément qui intervient dans le métabolisme des glucides, agissant comme cofacteur de l’insuline, c’est-à-dire qu’il facilite la normalisation et la stabilisation de la glycémie (taux de sucre dans le sang). Ceci a pour conséquence d’éviter le stockage des graisses.

Notre conseil

Variez votre alimentation, sachant que les aliments les plus riches en chrome sont les viandes, le foie de veau, les brocolis, les haricots verts, les champignons, les asperges, les pommes de terre, les prunes, le gruyère, les céréales complètes, le germe de blé, la levure de bière.

En conclusion, votre métabolisme n’est pas une fatalité.

Pour maigrir, en bonne santé, vous devez prendre en considération chacune des actions suivantes :
– Augmenter vos dépenses caloriques : ayez une vie active.
– Restaurer ou augmenter votre musculature : faites du sport.
– Corriger vos apports caloriques : mangez ni trop ni trop peu.
– Equilibrer votre alimentation : veillez à une bonne répartition de vos protéines, lipides et glucides alimentaires.
– Cibler votre alimentation : faites les bons choix d’aliments et répartissez ces derniers judicieusement.

Pour vous aider à mieux comprendre vos erreurs alimentaires, faites votre bilan nutritionnel sur notre site.

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.